Ah! Si mon moine voulait…

Il était une fois deux moines, un gros à l’air bourru et un jeune à l’air timide. Ils entrent dans un petit village pour y vivre d’aumône. Ils veulent passer la rivière, découvrent que le passeur est une femme vive et bien portante. Ils tentent de séduire cette jolie batelière. Mais elle, sage et fine, feignant de leur accorder ce qu’ils demandent, les trompe et fait tourner leur désir à la confusion.

Punis par où ils ont péché, ils n’en continuent pas moins leur quête. Sur leur chemin, ils rencontrent le Père Prieur qui va administrer un vieux à l’hôpital des religieuses. On découvre alors qu’en exerçant les dernières oeuvres de miséricorde auprès du moribond, une jeune religieuse exerce les oeuvres de chair avec celui qui peut le mieux les absoudre.

Nos deux cordeliers en piteux état arrivent sur la place du village. Ils regardent les devantures des maisons à la recherche d’un gîte et de nourriture. Ils portent leur choix sur celle d’un boucher où sont pendues toutes sortes d’andouilles et de cochonnailles. La bouchère leur accorde l’hospitalité. Les moines mangent comme des affamés et sont conduits à leur chambre. En épiant le boucher et la bouchère à travers la cloison, ils surprennent un secret et sont punis de leur indiscrétion.

De nouveau à la rue, ils partent à l’affût d’une bonne affaire. Le jeune cordelier décide de rendre visite à une jeune fermière de sa connaissance. Mais surpris par le trop soudain retour du laboureur, il trouvera promptement moyen de s’échapper aux dépens du bonhomme.


Two monks, one rather sluggish and the other rather young and shy, come to a small village where they are to lead a simple life. Upon their arrival, their first act of charity is to try and seduce one of the village women. She plays their little game, but her way, and soon turns their desire into confusion.

A little later, the monks meet Father Prieur, who is on his way to a hospital run by nuns, to administer the last rites to a dying old man. There we discover that a young nun is enjoying the pleasures of the flesh with the one who is best suited to accord her absolution. His desire still unquenched, the young monk visits a farmer’s wife. But they are surprised by her husband’s untimely arrival. The young monk barely escapes the farmer’s fury.

In the market place they help themselves to fruits and vegetables claiming them as Church donations. But someone will soon put an end to their little escapades and they will discover that he who laughs last, laughs the longest. Finally, the villagers seeing that these two monks are far from practising what they are preaching, chase them from their village under a clamour of laughs.

Ah! Si mon moine voulait…
Année/Year:
1973
Genre:
Comédie/Comedy
Vedettes/Stars:
Catherine Rouvel, Jean-Marie Proslier, Gilles Latulippe
Réalisateur/Director:
Claude Pierson
Scénariste/Writer:
Huguette Boisvert
Photographie/Photography:
Jean-Jacques Tarbès
Monteur/Editor:
François Ceppi
Musique/Music:
Roger Cotte, Françoise Cotte
Devi/Budget:
400,000
Classement/Classification:
13+

Cette page peut contenir du contenu explicite qui est inapproprié ou offensant pour certains utilisateurs. Vous devez avoir plus de dix-huit (18) ans ou l’âge de la majorité dans votre juridiction pour accéder au contenu. L’utilisation du site web et l’accès au contenu est entièrement à vos propres risques. Les œuvres et contenu de ce site sont assujettis aux droits d’auteur et ne peuvent être utilisés sauf avec le consentement exprès et écrit de j.v.j. productions ltée.

This page may contain explicit content that is inappropriate or offensive for some users. You must be over eighteen (18) years old or the age of majority in your jurisdiction to view the content. The use of the website and access to the content is entirely at your own risk. All content is subject to copyright and may not be used in any way without the express written consent of j.v.j. productions ltd.