Death Weekend

A grisly tale of hoodlums on the rampage after their primitive sense of honour has been offended. Diane is Harry’s date for the weekend. While on the way to his luxurious place in the country, she takes the wheel of his powerful sports car. She may be a pretty little lady, but she is one hell of a driver. She comes upon a carload of drunken hot rodders careening about the countryside, and she finds herself engaged in a death-defying race. As Harry trembles in the passenger seat, the two cars roar along the winding roads until Diane outmanoeuvres the men and runs them off the road.

The driver, Lep, is a leering bully who is uncontrollably enraged by this humiliation. After getting his thugs to push him back on the road, they set out in search of vengeance. What ensues is a brutal orgy of cruelty, destruction and rape, as the thugs undertake to bully, then finally kill their captives. But in the desperation of this nightmare, Diane finds the courage to fight back and by letting herself be set upon by these monsters, she gets free. One by one, she outwits them all until she finds herself face to face with the last and worst of her tormentors.


Harry Blatt, jeune dentiste torontois, invite une jolie photographe de mode à venir passer un week-end dans sa luxueuse maison de campagne. Dans la puissante voiture sport qui les emmène à travers les petites routes de campagne, Harry joue son numéro de séducteur pour séduire la jeune femme. Mais Diane en a vu d’autres. Il accepte de lui laisser le volant.

Quatre voyous, en quête de mauvais coups dans leur voiture trafiquée, ont vite fait de repérer le bolide et ne peuvent résister à l’envie de faire une belle peur à cette femme vulnérable. Mais Diane se sent piquée. Il s’ensuit une spectaculaire course de voitures qui conduit les quatre voyous tête première dans un ruisseau. Lep et ses copains ne vont pas accepter une défaite aussi humiliante et se mettent en chasse. Les quatre psychotiques déchaînés ont tôt fait de trouver l’immense maison isolée du dentiste où le couple est bientôt séquestré et tourmenté. Diane devra seule livrer une lutte à mort pour échapper à la violence frénétique de ses agresseurs.

Death Weekend
Année/Year:
1976
Genre:
Suspense/Thriller
Vedettes/Stars:
Brenda Vaccaro, Don Stroud, Chuck Shamata
Réalisateur/Director:
William Fruet
Scénariste/Writer:
William Fruet
Photographie/Photography:
Robert Saad
Monteur/Editor:
Jean Lafleur, Debbie Karjala
Musique/Music:
Ivan Reitman
Devi/Budget:
550,000
Classement/Classification:
18+
Durée originale/Running Time:
92 minutes

Cette page peut contenir du contenu explicite qui est inapproprié ou offensant pour certains utilisateurs. Vous devez avoir plus de dix-huit (18) ans ou l’âge de la majorité dans votre juridiction pour accéder au contenu. L’utilisation du site web et l’accès au contenu est entièrement à vos propres risques. Les œuvres et contenu de ce site sont assujettis aux droits d’auteur et ne peuvent être utilisés sauf avec le consentement exprès et écrit de j.v.j. productions ltée.

This page may contain explicit content that is inappropriate or offensive for some users. You must be over eighteen (18) years old or the age of majority in your jurisdiction to view the content. The use of the website and access to the content is entirely at your own risk. All content is subject to copyright and may not be used in any way without the express written consent of j.v.j. productions ltd.