Keep It In The Family

Karen Sayers and Alex Macdonald, fed up with the disorganized grime of student ghetto living, decide they are ready for their own apartment. Denied financial assistance by their parents, the two devise an ingenious plan for revenge. Karen lands a job as Roy Macdonald’s private secretary. She is an instant hit with her boss, and a few knee-pats later the two land in Room 2326 of a downtown hotel.

Meanwhile, back at the Sayers’ residence, Alex, the new gardener, diverts his attention from the marigold beds for that of Celia Sayers. But all is not well, for Celia feels great remorse and orders him out of the house. Alex wants to call off the deception, but effervescent Karen finds herself falling in love with the enemy. And so, she spends her time wining, dining and sneaking back to the student quarter in the wee hours of the morning.

Incensed by the news that in this latest affair, Roy is robbing the cradle, his wife Estelle, files for divorce. Roy soon tries to cool his relationship with Karen only to find that she is pregnant. Roy gulps and agrees to marriage. However, he is too exhausted by her rugged schedule of tennis, golf, swimming and jogging to absorb the good news that her condition was a false alarm. The wedding plans proceed smoothly until Roy brings Alex to the Sayers’ house and Celia realizes that her ex-gardener is her future son-in-law’s son! She confesses all to Roy in his office and then drives off at top speed, oblivious to the fact that the world’s most accident-prone policeman is following in hot pursuit.

Following a hilarious car chase that would rival the Keystone Cops, Roy and Celia confess their love for each other.

The wedding proceeds as scheduled, but bedlam breaks out before the minister can pronounce anyone man and wife. In the true tradition of romantic farce, however, the final scene resolves all dilemmas. Alex is joyfully reunited with Karen and his father rides off into the sunset with her mother. Even Karen’s father manages to find consolation — with a delectable blonde.


Karen et Alex, jeunes hippies issus tous deux de familles bourgeoises, se lassent de leur existence dans les bas quartiers de la ville. À la recherche d’un peu d’intimité et d’un endroit pour prendre un bain chaud, ils décident de louer un appartement « de luxe ». Malheureusement, ils sont sans le sou et doivent demander une assistance pécuniaire à leurs parents respectifs. Ces derniers refusent, n’étant pas d’accord avec le genre de vie de leurs rejetons.

Fâchés par ce refus, Karen et Alex préparent leur vengeance : détruire l’harmonie monotone et monogame de la vie de leurs parents en séduisant les parents de l’autre. Nous retrouvons Karen dans le bureau de Roy, le père d’Alex. Elle est sa secrétaire, quant à Alex, il est maintenant le jardinier de Celia, la mère de Karen. Avant longtemps, nous suivons les ébats de Roy et Karen au Holiday Inn et ceux de Celia et Alex dans la « chambre des parents ».

Karen devient amoureuse de Roy, mais Celia, se repentant d’avoir ainsi trompé son mari, renvoie Alex. Lorsqu’Alex se rend compte que Karen est vraiment amoureuse de son père, il essaie d’interrompre leur fugue en disant tout à sa mère. Cette dernière, une dame sophistiquée ayant elle-même plusieurs amants, ne peut tolérer l’idée que son époux, Roy, ait une maîtresse de 18 ans. Grâce aux informations d’Alex, elle surprend Roy et Karen dans une des chambres du Holiday Inn et demande un divorce immédiat. Karen est furieuse. Elle quitte Alex et part avec Roy. Ce dernier, soucieux de l’effet que peuvent avoir un scandale et un divorce sur son statut social, commence à avoir de sérieux doutes sur sa liaison avec Karen. Lorsqu’il lui annonce que tout est fini entre eux, Karen qui n’a pas froid aux yeux, lui annonce à son tour qu’elle est enceinte. Secoué par la nouvelle, Roy se laisse attendrir et lui demande de l’épouser. Roy est présenté aux parents de Karen. Les adultes s’entendent à merveille; ils partagent les mêmes idées politiques, un intérêt au bridge et le même cercle social.

Roy découvre, à sa grande surprise, qu’il a beaucoup plus de choses en commun avec sa future belle-mère qu’avec Karen. Les plans pour les noces vont bon train. Roy se rend chez Alex et lui demande d’être son garçon d’honneur. Alex est pour le moins surpris en apprenant que Roy compte marier Karen, mais sa surprise est moindre que celle de Celia quand Roy lui présente Alex, son fils.

Le grand jour est finalement arrivé, mais la pagaille éclate avant que le prêtre n’ait pu prononcer les voeux sacrés. Fidèle à la tradition des comédies romantiques, la scène finale résout tous les problèmes et tout le monde y trouve « son partenaire ». Alex revient à Karen et son père part en lune de miel avec Celia… Même le père de Karen y trouve quelque chose… une splendide blonde.

Leurs regards se croisent…

Keep It In The Family
Année/Year:
1973
Genre:
Comédie/Comedy
Vedettes/Stars:
John Gavin, Patricia Gage, Alan McRae
Réalisateur/Director:
Larry Kent
Scénariste/Writer:
Larry Kent, Edward Stewart
Photographie/Photography:
Roger Moride
Monteur/Editor:
Larry Kent
Musique/Music:
Paul Baillargeon
Devi/Budget:
450,000
Classement/Classification:
13+
Durée originale/Running Time:
90 minutes

Cette page peut contenir du contenu explicite qui est inapproprié ou offensant pour certains utilisateurs. Vous devez avoir plus de dix-huit (18) ans ou l’âge de la majorité dans votre juridiction pour accéder au contenu. L’utilisation du site web et l’accès au contenu est entièrement à vos propres risques. Les œuvres et contenu de ce site sont assujettis aux droits d’auteur et ne peuvent être utilisés sauf avec le consentement exprès et écrit de j.v.j. productions ltée.

This page may contain explicit content that is inappropriate or offensive for some users. You must be over eighteen (18) years old or the age of majority in your jurisdiction to view the content. The use of the website and access to the content is entirely at your own risk. All content is subject to copyright and may not be used in any way without the express written consent of j.v.j. productions ltd.