L’Amour humain

AU COUVENT. Cloîtrée entre quatre murs, Constance repense sa condition de religieuse. La femme qui sommeillait en elle s’éveille peu à peu. Elle éprouve le besoin de se dépenser « pour les autres », confie-t-elle à la mère supérieure, « je me rends compte qu’ici, je n’ai rien fait de positif ». Elle désire quitter le couvent où elle se sent inutile.

De son côté, Julien ne peut plus supporter ce sentiment d’inefficacité qui le détruit peu à peu. Il veut lui aussi participer à la vie du monde ambiant.

Il partira dans le monde…

UN HÔPITAL… UN AUMÔNIER… UNE RELIGIEUSE…

JULIEN ET CONSTANCE. Troublée par la vie, par la mort, qui règnent entre ces murs, Constance doute encore de sa foi. Elle le confesse au vicaire, Julien, troublé lui aussi par ces pensées qui ressemblent tant à son propre état d’esprit. « La foi est un don de Dieu, si vous la perdez, c’est que vous ne la méritez plus, ou encore que vous n’en avez plus besoin ». Rassérénée, Soeur Constance va, en paix : elle n’est plus seule. « Maintenant, je cherche autre chose », lui avouera plus tard Julien.

UN ENFANT QUI MEURT… UNE FEMME MEURTRIE QUI HURLE SUPPLIANT JULIEN DE SAUVER SON FILS.

Exaspéré par sa propre incapacité, Julien se révolte : « J’en ai assez de l’ordinaire, j’en ai assez du quotidien. Je veux aller plus loin, me dépasser, être vraiment un homme, au lieu d’être un faux Dieu… »


Sister Constance, a young nun in a convent, is haunted by desires which make her doubt her faith. She leaves her order and becomes a nurse in a hospital. There she is confronted with life and death, and again her doubts arise while questioning her faith which is stifling her ever present feelings of being a woman.

In the hospital she meets Father Julien who also is tormented by the same questioning. He sees all the destruction and suffering in the world and is aware of his own inadequacies in trying to bring order to the chaos. Incapable of living with his doubts, Julien leaves his order and turns to teaching. Constance breaks her vows and follows him. The onset of their new life is beset by conflicts and feelings of guilt. Julien is shaken by his conscience and feels responsible for their rapprochement which is tearing them apart. Constance is troubled until she finally accents her position as woman and wife. They learn to know and love each other, and in time, the deep feelings of divine love are replaced by human understanding.

The Awakening is the communion of souls through the union of bodies which is slowly being discovered. Two souls which form the perfect One, absolute and beautiful. A man, Julien, and a woman, Constance, in which union brings to mind divine perfection.

L’Amour humain
Année/Year:
1970
Genre:
Mélodrame/Melodramatic
Vedettes/Stars:
Louise Marleau, Jacques Riberolles, Charlotte Boisjoly
Réalisateur/Director:
Denis Heroux
Scénariste/Writer:
Roger Fournier
Photographie/Photography:
René Verzier
Monteur/Editor:
Jean Lafleur
Musique/Music:
François Cousineau, Yves Lapierre
Devi/Budget:
300,000
Classement/Classification:
18+
Durée originale/Running Time:
94 minutes

Cette page peut contenir du contenu explicite qui est inapproprié ou offensant pour certains utilisateurs. Vous devez avoir plus de dix-huit (18) ans ou l’âge de la majorité dans votre juridiction pour accéder au contenu. L’utilisation du site web et l’accès au contenu est entièrement à vos propres risques. Les œuvres et contenu de ce site sont assujettis aux droits d’auteur et ne peuvent être utilisés sauf avec le consentement exprès et écrit de j.v.j. productions ltée.

This page may contain explicit content that is inappropriate or offensive for some users. You must be over eighteen (18) years old or the age of majority in your jurisdiction to view the content. The use of the website and access to the content is entirely at your own risk. All content is subject to copyright and may not be used in any way without the express written consent of j.v.j. productions ltd.